DONATION LOU SALOMÉ

Association d’aide aux enfants atteints de cancer ou gravement malades


A bord de la Recouvrance...

AFP 2002

A bord de la Recouvrance, voilier traditionnel et goélette ambassadrice de la ville de Brest, qui fête ses dix ans jeudi, quatre petits cancéreux ont trouvé lundi en mer une part de rêve et d’espoir.

JPEG - 26.6 ko
A bord de la recouvrance
photo AFP

C’est la première fois que je montais sur un grand voilier de pirates. Ce qui m’a le plus impressionné ce sont les voiles !, 430 m2 de toilure répartis en neufs parties, a résumé Ewen, neuf ans, un petit garçon aux grands yeux sombres, cachés derrière une casquette.

Pour Thibaut, un peu plus âgé, la barre à roue n’a plus de secrets. Il a suivi sans faillir les consignes prodiguées par le commandant du navire, Cédric Boissaye, 29 ans, oubliant la pluie qui trempait ses vêtements.

Grâce à la complicité des cinq hommes d’équipage et de la Donation Lou Salomé, rattachée à la Ligue contre le cancer à Brest, les deux petits garçons et deux autres de leurs camarades ont découvert la voile sur un des plus beaux vieux gréements de Bretagne.

Lorsque la goélette de 42 mètres de long s’est élancée sur les flots, leur regard s’est illuminé, suspendant un instant le temps et chassant les soucis de la vie terrestre.

La mer pour sortir de l’isolement

C’est un moyen de les sortir de leur isolement, physique et relationnel. C’est très important, commente Denise Le Gallic, institutrice de choc de la classe de l’hôpital Morvan où sont hospitalisés à Brest les petits patients. Avec Nelle Jallot, interne au service pédiatrie de l’hôpital, Denise ne ménage pas ses efforts. Grâce à la Donation, créée par les parents d’une petite fille décédée d’une maladie incurable il y a trois ans pour améliorer le quotidien des enfants atteints de cancers ou de pathologies lourdes, elle a obtenu du matériel informatique pour permettre la scolarité d’enfants confinés dans des chambres stériles.

Dès septembre, ils pourront communiquer avec la classe de l’hôpital par le biais de leurs ordinateurs et de webcams.

Cet univers, les quatre enfants l’ont un peu oublié grâce à Cédric, le capitaine de la Recouvrance, Jean-Hervé Cozanet, le second, Franck Lehoux, le bosco chargé des gréements (cordes et voiles), Olivier le Mest, le cuisinier aussi doué pour les bons petits plats que pour les manoeuvres nautiques, et le truculent mécanicien, Rodolphe Baczkowski. Les cinq hommes ont rivalisé d’adresse et d’attention, associant chacun des invités aux manoeuvres : hisser la grand voile, le hunier, la trinquette, virer de bord.

La Recouvrance, réplique d’une goélette aviso militaire de 1817 qui avait pour fonction de transmettre rapidement les avis urgents en mer, a été construite en 1991 et lancée en 1992 à l’occasion d’un concours national bateaux des côtes de France et lors du premier grand rassemblement de voiliers traditionnels à Brest.

Propriété de la communauté urbaine de Brest, elle témoigne de la tradition et de la vocation maritime du port breton en proposant des promenades en mer d’une journée ou des croisières. Elle fêtera ses dix ans à l’occasion de la Cutty Sark, course de grands voiliers traditionnels qui s’élancera de Brest mardi prochain.

< ls/reb/am




S'inscrire à un espace de discussion sur les cancers pédiatriques
Suivre la vie du site  RSS 2.0  |  Plan du site  |  Espace privé  |  SPIP
Site hébergé par Médicalistes  |  A propos de ce site