DONATION LOU SALOMÉ

Association d’aide aux enfants atteints de cancer ou gravement malades


Manue

"La force d’aimer"

Ta jolie frimousse et tes yeux malicieux
Tes longs cheveux blonds dans ta robe d’été
Quel régal de te voir, belle Lou Salomé
De pouvoir t’admirer, et te connaître un peu.

Tes parents qui éprouvent un amour infini
T’aiment plus chaque jour et savent t’inspirer
Le bonheur d’être en vie, et c’est la force d’aimer
C’est elle qui nous dit : « C’est formidable la vie ! ».

Pourtant, le soleil se voile d’un nuage épais
Si jeune, si belle, si forte tu te bats
Et pourtant, et pourtant, plus aimée que jamais
De tourments en tourments, si forte tu t’en vas.

C’est injuste, trop injuste
Le nuage épais devient noir, sans fond, béant
Si tu savais comme tu manques à tes parents
Toi le joyau de leur cœur
L’être de leur bonheur
Ils t’aiment – leur coeur saigne – ils pleurent.

Lou Salomé, où es-tu ?

La douleur reste
Le temps passe – reste la question lancinante
Pourquoi ? Toujours la même question qui nous hante
L’absence de sens, cette absurdité nous hantent.

La terre s’est dérobée, le gouffre élargi ;
Comment sécher ses larmes ? Comment accepter
L’inacceptable de ce vide qui grandit
Sans pouvoir rien faire d’autre que t’aimer ?

Car si tes parents se relèvent malgré tout
Peu à peu ; s’ils font de leur mieux pour te survivre
Ce n’est que pour mieux t’aimer et te chérir
C’est la force d’aimer qui les maintient debout.

Ensemble ils continuent à se battre pour toi
Pour qu’un jour enfin succède à la maladie
Le bonheur d’être en vie, et c’est la force d’aimer
Oui c’est Toi qui nous dit : « C’est formidable la vie !! »

La tâche immense comme la force d’aimer
Quelle incroyable enfant es-tu pour inspirer
A tes parents ce courage devant l’horreur
Toi leur fille, leur Merveille, leur Trésor.

Lou Salomé, où es-tu
Sinon sans cesse dans les bras de tes parents,
Et au plus profond de leur coeur à chaque instant
Dans chacun de leurs gestes, qu’importe le temps
Qui passe inéluctablement, toi leur enfant
Toi leur force
Toi leur vie
Toi qu’ils aiment sans relâche,
Toi qui les aime tendrement...

Aujourd’hui c’est toi qui es devenue l’Espoir
Pour tous les enfants malades qui peuvent voir
La lumière, et la force d’aimer qui leur dit
Je me bats avec vous, « C’est formidable, la vie ! »

La magie de l’amour a agi et te voilà
Qui vit par tes parents qui vivent à travers toi
La force d’aimer vous lie pour l’éternité
Et tu nous répètes, « C’est formidable la vie ! »

Toujours le même sentiment de cruauté
Toujours les questions, et des coeurs si blessés
Mais merci infiniment, Toi, de nous crier
« C’est formidable la vie ! », la force d’aimer.

Manue, juillet 2005




S'inscrire à un espace de discussion sur les cancers pédiatriques
Suivre la vie du site  RSS 2.0  |  Plan du site  |  Espace privé  |  SPIP
Site hébergé par Médicalistes  |  A propos de ce site