DONATION LOU SALOMÉ

Association d’aide aux enfants atteints de cancer ou gravement malades


Lettre à ma fille envolée (extraits)

Elle s’appelait Andréanne...


- Bonjour mon Ange,
-  ....
- 
- Vivre Ici et Maintenant. Apprendre le détachement, ne rien considérer comme acquis. Voir la fragilité des gens et des choses. Accepter l’être humain que je suis, avec mes défauts et mes qualités, car je suis en constante évolution. Voir des diamants dans les yeux d’un enfant et des trésors dans ses sourires confiants. Écouter et regarder les gens avec le coeur. Savourer les sons de la nature ou d’une belle musique avec délectation... Vivre le moment présent dans toute sa plénitude. Voir le divin en chacun de nous. Me servir de tous mes sens. Savourer pour deux, Toi et Moi. Accepter que la souffrance des autres puisse être violence, par dépit, par peine, par révolte. Traverser ma peine pour te rejoindre dans ta paix. Avancer petits pas à petits pas. Accepter de continuer à vivre sans toi, chair de ma chair. Accepter l’absence d’un ou plusieurs petits-enfants qui auraient prolongé la chaîne de notre amour, moi, enfant abandonnée à la naissance par une maman qui ne pouvait me garder auprès d’elle...
- 
- ....
- 
- Laisser le soleil me réénergiser même si, parfois, j’ai le goût de fermer les stores et de me cacher la tête sous l’oreiller pour pleurer des larmes de sang. Accepter de voir et d’aimer des filles de ton âge sans crever de jalousie. Accepter de n’être qu’une parcelle du Grand Créateur et malgré tout, d’être grande dans ma petitesse. Suivre ton dernier conseil écrit à l’endos de mon paquet de cigarettes : "Maman, gardes le sourire et prends soin de toi... moi, tout ce que je veux, c’est évoluer à ma manière. Je t’aime !"
- 
- ....
-  Comprendre malgré tout cela que la vie est précieuse et fragile en même temps. Me rentrer dans la caboche cette citation de Khalil Gibran : "Nul ne peut passer l’aube sans passer par le chemin de la nuit".
- 
- Voilà, ma belle Amour, tous les cadeaux que tu m’as légués depuis ton envolée. Mais j’aurais préféré qu’on s’en parle en prenant une bière ensemble ou un petit café...
- 
- Le dernier message que je veux te transmettre, c’est que la Vie n’est facile pour personne. Ne dit-on pas que c’est l’école de la vie qui dispense l’enseignement le plus riche ? Une phrase me revient souvent à l’esprit : "C’est dans la nuit qu’il est bon de croire à la lumière" ! Est-ce toi qui me chuchote cette douce pensée à l’oreille ?
- 
- ....
- 
- Encore une fois, je te redis JE T’AIME, ma fille du Ciel...
- 
- 

Ta maman, Jovette

- 
- 
- (Jovette nous a quittés le 25 février 2003.)




S'inscrire à un espace de discussion sur les cancers pédiatriques
Suivre la vie du site  RSS 2.0  |  Plan du site  |  Espace privé  |  SPIP
Site hébergé par Médicalistes  |  A propos de ce site